Wild Raven Adventure

Quelques nouvelles de nous !

Déjà un autre mois de passé. Ce dernier fut un mois de changement de d’adaptation. Mais d’abord, nous avons rencontré amis et famille à Québec jusqu’à la fin de notre séjour dans la vielle capitale et avant notre départ le 27 octobre au matin. Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de voir tout le monde, mais nous savons que les rencontres se poursuivront dans les prochains mois. Nous sommes désolés de n’avoir pu tous vous voir. Ami(e)s, ce n’est que partie remise.


Durant tout notre séjour à Québec, nous avons eu l’honneur d’être hébergé chez Jean Robert et Odette, des amis de longues dates. Bonne bouffe, rires, amitiés et ce sentiment de faire parti de la famille … voilà ce que nous avons vécus avec eux. Nous serons éternellement reconnaissants de tout ce qu’ils ont fait pour nous. En plus de nous offrir un endroit chaleureux, accueillant et paisible, Jean Ro et Croquette (de son surnom) nous ont permis de faire une transition entre la fin de notre aventure et le début de notre nouvelle vie. Nous étions très craintifs face à nos réactions suite à la fin du voyage et le retour à la vie sédentaire… Ce fameux choc du retour. Avec eux, nous n’avons pas eu le temps de plonger dans les pensées sombres et nous avons maintenu un niveau de bonheur élevé. Le choc était là malgré tout, mais nous avons été très bien accompagnés. C’est certainement le plus grand et beau cadeau que nos amis nous ont offert. L’amitié, le soutien, l’écoute, le partage et la thérapie par le rire.


Revenir d’un long périple a toujours été difficile pour nous, tout comme pour bien des gens à l’esprit nomade et l’âme aventurière (surtout après un long voyage). Nous sommes passés par les étapes du deuil bien des fois et même par des épisodes de dépression par le passé. Revenir dans un environnement stagnant … toujours les mêmes choses. Se sentir envahir par le stress et la pression environnante et le refus de vouloir y participer. Sentir les murs d’une pièce se pousser contre vous et avoir l’impression de manquer d’air. Avoir l’impression d’être seul et incompris. Ce ne sont que quelques-uns des effets d’un retour. En cherchant sur internet un article qui pouvait apporter des précisions sur ce phénomène, j’ai trouvé un texte intéressant de l’Université Laval et écrit par un psychologue : https://www.aide.ulaval.ca/psychologie/textes-et-outils/developpement-personnel/sejour-a-l-etranger-le-choc-du-retour/

Je n’ai pas trouvé de version anglaise pour ce texte, mais j’en quand même tombé sur le texte suivant : https://www.state.gov/m/fsi/tc/c56075.htm


Bien honnêtement, nous sommes toujours dans cette phase d’adaptation. Trouver un équilibre dans un nouveau milieu avec une nouvelle réalité. Il y a encore des jours où il me semble ne pas être efficace et être distraite. Même chose pour Pierre. Mais au moins, nous arrivons à en parler ensemble.


Nous devions tout recommencer… à zéro. Trouver une source de revenu, car le budget était à sa fin. Trouver un endroit où se loger. Trouver un véhicule pour se déplacer. Nous avons été très bien soutenus par nos amis et toute une communauté autant au Canada qu’aux États-Unis. Nous avons reçu plusieurs offres d’emplois entre autres. Nous aimerions d’ailleurs à prendre l’occasion pour vous remercier tous encore une fois pour les différentes offres. Le choix n’a pas été facile à faire. Finalement, c’est Binbrook (Ontario) que nous avons choisi. Vous n’y croirez peut-être pas, mais tout ce qui suit est belle et bien vrai. Bruce Robinson (http://www.homesbyjbr.com/) nous a offert une maison où demeurer gratuitement pour la prochaine année. Leah Schwenger, notre amie et aussi celle qui a assuré la correction des textes anglophones pour le blog, nous a offert sa vieille voiture et un divan. Puis, Jean Robert et Croquette (avec l’accord de Joëlle, leur fille vivant maintenant à San Francisco), nous ont fourni en ameublement et vaisselle pour la cuisine. Lisa et Jim, nous ont accueilli avec un panier d’épicerie plein à notre arrivée à Binbrook. Tina et Coleman (le fils de Bruce) ont organisé un gros party avec tous nos amis le soir de notre arrivée. Tina a dû passer un grand nombre d’heures dans la cuisine pour préparer toute cette nourriture et ce délicieux festin. Puis, le lendemain, nous avons reçu un lit neuf avec le sommier de Dan et Reanne Milovanovic. Puis, une carpette, une base de lit et un BBQ d’Amy Evens. Incroyable! Tant de générosité pour nous aider. Tant d’amitiés. Nous avons eu de la difficulté à tout accepter et absorbé. Nous avions les yeux pleins d’eau tous les deux lorsque nous en parlions ensemble, de tout ce que nous vivions. C’est tout simplement difficile à imaginer. Nous sommes vraiment bien entourés. Nous avons de grands amis. Nous sommes nés sous de bonnes étoiles.


Le lundi 30 octobre, Pierre débutait sa première journée de travail. Et oui! Pierre a reçu une offre d’emploi (en plus de tout ce que nous avions reçu) de notre ami Michael Schwenger, pour aller travailler dans son entreprise située à Burlington (StressCrete Group). Gens de Québec, saviez-vous que les immenses lampadaires installés sur le terrain du Rouge et Or de l’Université Laval proviennent de StressCrete !?


Depuis notre arrivée en Ontario, nous nous habituons à notre nouvelle vie. De mon côté, je travaille présentement sur un vidéo, puis par la suite, c’est l’écriture du livre qui prendra la majorité de mon temps. J’aimerais que ce livre soit terminé au printemps prochain et rendu disponible par la suite. Et j’ai extrêmement hâte de pouvoir m’y consacrer pleinement. Nous sommes aussi à prendre les réservations pour les conférences dans les écoles et les entreprises. Si vous êtes intéressé, ou si vous connaissez une personne pouvant être intéressée de nous avoir comme conférenciers, svp n’hésitez pas à nous contacter.


Des nouvelles de Jasmine maintenant. Elle se porte à merveille. Elle s’est adaptée au changement comme une championne. Elle était déboussolée au tout début, mais elle a su trouver son confort et se créer des habitudes rapidement. Il y a une très grande cour clôturée derrière la maison. Il y a des écureuils en abondance et des lapins. Elle se lamente à tous les matins pour pouvoir sortir et courir après les intrus qui osent mettent leurs pattes sur le terrain. Il y a des sentiers où nous allons marcher avec elle et un beau quartier.


Nous vous donnerons des nouvelles plus détaillées à la prochaine publication du blog, mais pour l’heure, nous tenions à vous informer des derniers développements. Alors voilà! Passez une belle fin du mois de novembre et nous vous redonnons des nouvelles en décembre!


Featured Posts
Recent Posts