Wild Raven Adventure

Quinby (VA) à Cape Henlopen, Lewes (DE) / 12 - 21 mai 2015


P1050628.JPG

*** Pour voir les photos, cliquez ici! ***

12 mai 2015

Nous sommes restés sur place à Virginia Landing RV Resort & Campground (Quinby, VA). Il y avait de fort vent et nous avions prévu repartir le lendemain. Bill, nous voisin de camp, nous a offert une bonne bouteille de vin blanc. Il est originaire de l’état de New York et il était très intéressant lui parler. Nancy (Fitzgerald), une employée du terrain de camping nous a apporté à notre grand bonheur des fraises, du spaghetti et du poulet parmesan. Ce fût une belle surprise et nous étions très reconnaissants de sa générosité. Nous avons très bien mangé et bu. Merci Nancy et merci Bill!

13 mai 2015

Nous avons décidé de rester ici une autre journée, juste parce que les gens sur trop gentil. Nancy a récidivé ce matin avec d’autres fraises et du pain. Ce fût une belle journée reposante offert par le terrain de camping. Merci!

14 mai 2015

Ça y est, aujourd’hui nous sommes de retour sur l’eau, mais avant d’y arriver, nous avons dû faire un portage de 18 km. Nous devions nous rendre à la rampe de mise à l’eau de Wachapreague. Nous avions environ déjà 1,5 heure de marche de réalisée lorsque nous avons rencontré Jonathan. Il nous a offert de nous aider en nous transportant jusqu’à la croisée des chemins pour le village de Wachapreague. Alors en peu de temps, Pierre était assis sur le panneau arrière du pickup et tenait le canot. Jasmine et moi étions à l’intérieur du camion. J’ai eu un plaisir fou à parler avec Jonathan. Lui et son conjoint sont des nomades. Jonathan est infirmier et il se promène de ville en ville, d’état en état depuis 10 ans. Il trouve du travail où il désire aller. Il peut passer 2-3-6 mois à un endroit avant de se déplacer à nouveau. De plus, Jonathan est aussi un canadien dans l’âme. Il connaît très bien la province de Québec et ses péchés mignons, tel que les crottes de fromage et la crème glacée Coaticook.

Nous tenons à faire une mention à Mark et Mike Lanser. Votre système de roues est génial et fonctionne merveilleusement bien.

En début d’après-midi, nous avons mis le canot à l’eau puis nous sommes partis pour un 14km. L’eau est verte et on sent la mer qui est toute proche. Les baies ne sont pas très profonde, mais en canot, pas de problème. Nous avons trouvé en fin d’après-midi un petit bout de sable, où nous avons monté le campement. Nous sommes sur une île qui, selon nos cartes, est sous l’eau. Un petit coin de paradis pour la nuit.

15 mai 2015

Nous sommes partis par un temps radieux. Pas un frisson sur l’eau, mais du courant de face. La marée était baissante. Elle nous a d’ailleurs joué un tour en nous bloquant un passage vers le canal. Il n’y avait plus assez d’eau. Heureusement, nous avions une autre alternative un peu plus à l’ouest. En peu de temps, nous étions de retour dans le canal.

Nous avons vu beaucoup beaucoup de tortues aujourd’hui et de plusieurs espèces. Nous avons vu aussi un requin. Par moment, nous pouvions voire des bulles remonter à la surface de l’eau, comme si l’eau bouillait. À ces endroits, il y avait une forte odeur de méthane qui se dégageait, ce qui expliquait ce bouilli sur l’eau. En fin de journée, nous avons approché de Chincoteague. Nous avons vu un voilier enregistré à Iqaluit, au Canada. C’est plutôt rare qu’on voit un bateau avec ce nom de village. Cela a piqué notre curiosité et nous sommes allés parler un peu avec le propriétaire.

À l’embouchure, sur la pointe sud de l’île dans le Chincoteague Inlet, nous avons été pris dans des vagues déferlantes (causées par un vent et une marée contraire) nous forçant à arrêter plus tôt notre journée de canot à la marina la plus près. Heureusement, nous avons pu marcher par après jusqu’au terrain de camping situé à l’est de l’île. Ce fût une grosse journée.

16 mai 2015

Nous sommes restés sur place. Le vent était fort et les vagues n’étaient pas très invitantes. Nous avons donc profité de la journée pour relaxer. En face de nous, nous pouvions voir les chevaux sauvages qui sont présents sur toute l’île d’Assateague. Nous avons bien hâte de les voir de plus près, car depuis le terrain de camping, ils ne paraissent que comme de petits points.

17 mai 2015

Quelle belle journée. Nous avons droit à tout un spectacle ce matin en quittant le terrain de camping. Après avoir vu le fort de Chincoteague National Wildlife Reserve et un vieux campement sur l’île Morris, nous avons vu une jument avec son petit sur le bord du rivage. Nous avons pu les observer un bon moment avant de nous décider à poursuivre notre route. C’était magique et nous nous sentions privilégiés. Jasmine s’est couchée sur le pont du canot et n’a pas jappé. Les deux cheveux n’était pas effrayés à notre vue. J’ai dû prendre 50 photos en l’espace de 2 minutes. Ce que je ne savais pas à ce moment, c’est que nous allions revoir d’autres chevaux plus loin avant d’arriver au terrain de camping du parc d’Assateague Island National Seashore.

En chemin, nous avons observé un autre phénomène très particulier. Il semble que c’est la saison de reproduction pour les limules. Nous en avons vue des milliers dans l’eau peu profonde longeant l’île d’Assateague. Ces créatures préhistoriques ont 450 millions d’années d’histoire et sont considérés comme des fossiles vivants. Nous avons vu aussi des raies, des requins. Au terrain de camping, nous avons vu des lièvres et un opossum. On ne peut pas demander mieux. Il a fait chaud durant toute la journée. Nous sommes même arrêter faire faire une p’tite baignade à Jasmine pour la rafraîchir. Ça lui a fait un grand bien. Ha! Et nous sommes maintenant rendus au Maryland.

18 mai 2015

Nous sommes partis ce matin en nous disant que nous avions 50km à faire pour se rendre au camping de Delaware State Park. Hors, en après-midi, le temps s’est couvert rapidement et des risques d’orages ont été annoncés. Nous avons donc coupé court notre journée de pagayage et sommes arrêtés à un terrain de camping situé seulement à 30 km du point de départ. Nous avons eu une belle journée encore aujourd’hui. Les paysages sont très beaux et nous sommes bien contents d’avoir pris la décision de pagayer la côté est de ce gros bras de terre qui sépare l’océan Atlantique de la baie de Chesapeake.

19 mai 2015

La brume était dense lorsque nous sommes partis ce matin, mais elle s’est graduellement dissipée lorsque nous sommes entrés dans le premier canal droit et étroit de la journée. Le paysage semblait encore endormi, mis à part les balbuzards qui semblaient affairés à apporter de la nourriture aux petits. Rendus dans la baie d’Indian River, l’eau était d’un calme presque inquiétant. Le ciel était encore gris; il y avait encore de la brume au loin. Le ciel et l’eau semblait ne faire qu’un. C’était vraiment beau. Et l’odeur de la mer revenait enfin à nous.

Par la suite, nous avons revu des milliers de limules. Mais cette fois, plusieurs d’entre elles étaient rendus sur la plage où des oiseaux les attendaient pour manger leurs œufs. Les limules, durant la période de reproduction, vont poudre leurs œufs dans des trous qu’elles creusent sur la plage. Elles peuvent pondre entre 60 000 et 120 000 œufs d’une seule fois. Les mâles vont ensuite les fertiliser. Les femelles sont beaucoup plus grosses que les mâles. Lorsqu’un mâle choisi sa femelle, il lui grime sur le dos et la suit jusqu’à la plage. Nous avons pu observer ce phénomène régulièrement dans les derniers jours. Autre chose intéressante à propos des limules, elles ont le sang bleu. Leur sang a une propriété qui sert à la détection de bactéries endotoxines et il est utilisé en médecine.

Après un parcours de 43km à la pagaie, nous sommes arrivés à Lewes. En face de la marina où nous sommes arrêtés, il y a le musée de la US Lifesaving Station, qui est maintenant aujourd’hui la US Coast Guard. Nous avons mis les roues sous le canot et sommes partis pour une marche de 5km jusqu’au terrain de camping du Cape Henlopen State Park. Nous avons réservé pour 3 nuits.

20 mai 2015

Journée de repos. Pierre est aussi allé faire des commissions en ville. Une p’tite marche de 12km aller-retour.

21 mai 2015

C’est notre dernière journée ici. Nous sommes heureux d’avoir résolu notre problématique de camping pour la longue fin de semaine du Memorial Day. Tout était bouqué ici comme à Cape May. Mais grâce à toutes les idées reçues sur Facebook et Twitter, nous avons trouvé. Demain, nous prendrons le traversier jusqu’à Cape May (la météo ne sera pas en notre faveur pour traverser la baie de Delaware en canot). Merci à vous tous pour votre aide!!!

Malgré la pluie, nous avons visité le parc. Il y a plusieurs installations datant de la deuxième guerre mondiale. Des tours d’observation et de surveillance avaient été érigées sur la côte. Nous avons pu monter dans une de celle-ci. Puis, il y a le Fort Miles où des bâtiments et de l’armement sont exposés. Entre autre, il y a des batteries d’artillerie et des canons longue portée. La plage du parc est belle et très longue. C’est un beau coin de pays à visiter.

#text #photo

Featured Posts
Recent Posts