Wild Raven Adventure

Lac Kentucky - Rivière Tennessee / 6 - 14 octobre 2014


P1030479.JPG

*** Pour voir les photos, cliquez ici ! ***

6 octobre 2014

Nous avons un transport! C’est encore Penny qui a trouvé la solution. Il a trouvé une remorque qu’il a pu attacher derrière son camion. Merveilleux! Et il nous a offert d’aller nous porter où nous voulions. Nous avions pensé à se rendre au Kentucky Dam State Park. Le parc est situé près du barrage et de l’écluse pour entrer sur le lac Kentucky. Ainsi, nous allions passer la section problématique. Hors, rendus sur place, l’accès pour la mise à l’eau n’était pas évident. Nous avons donc cherché pour un autre endroit. C’est finalement de l’autre côté de la rive, au Hilleman Ferry Campground, que nous avons trouvé le bon endroit. Nous avons réservé pour la nuit (car il y avait 80% de chance de pluie et d’orage durant la journée et la soirée). Nous avons remercié encore une fois Penny pour tout son aide des derniers jours et puis nous nous sommes installés. Les prévisions météo pour le lendemain ne sont pas reluisantes. Par contre, mercredi semble être la bonne journée pour recommencer à pagayer.

7 octobre 2014

Les prévisions pour la journée ne sont pas très bonnes. Toujours 80% de chance de pluie et d’orage. Nous pouvons pagayer avec la pluie, mais les orages, c’est une autre chose … surtout lorsqu’on pagaie avec des pagaie de carbone, excellent conducteur attirant la foudre. Nous avons donc pris la décision de rester une autre nuit ici. Malgré les horribles prévisions météo, la journée a été splendide. Nous avons même eu du soleil. Pierre a donc décidé de nettoyer le canot. C’est en le nettoyant qu’il a découvert une fente. Quelques heures avant d’arriver à Fort Massac le 2 octobre dernier, nous avons monté sur une pièce métallique immergée dans l’eau (probablement un encrage pour les barges). Le canot nous avait semblé s’ouvrir par le son et la vibration émise, mais il nous était difficile de dire si nous prenions l’eau à ce moment. Le canot avait déjà de l’eau à l’intérieur dû aux fortes averses de pluie reçues durant la journée. Et lorsque nous avions observé le canot le lendemain, nous avions remarqué une grande éraflure, mais il n’y avait pas d’apparence de perforation. Hors, lorsque Pierre a lavé le canot aujourd’hui (intérieur et extérieur), il a pu apprécier l’ampleur des dommages. Le canot est perforé longitudinalement. Il y a une fente au-travers les fibres de Kevlar juste au niveau du « honeycomb core ». C’est un désastre pour le canot. Nous sommes donc « embarqués » dans un processus de recherche de solutions. Après plusieurs appels, nous avons eu confirmation de ce que nous croyions … une réparation complète du canot n’est pas envisageable. Il nous faut un nouveau canot. Le reste de la journée a servi à donc servi à faire des appels et rechercher d’autres solutions (court et moyen terme). Nous attendons plusieurs réponses pour le lendemain.

Entre temps, nous avons discuté avec Rhonda McGregor et sa fille Sydney Hayden. Elles nous ont apportés vers le diner des biscuits au beurre d’arachide cuisinés maison. Vraiment excellent et je dois dire qu’ils goûtaient ceux que ma mère faisait lorsque j’étais plus jeune. Rhonda nous a aussi cuisinés un souper italien encore une fois excellent. Elle a trouvé des endroits où acheter du matériel pour tenter de réparer temporairement notre canot (afin de pouvoir continuer à avancer le temps de recevoir un nouveau canot).

Nous tenons déjà à remercier plusieurs personnes qui nous ont rapidement aidés à chercher des solutions. Merci à Michael Schwenger (notre grand ami), Greg Button, Chris Dawley et Josh de StressCrete Group pour nous avons aidé pour sur les recherches et la logistique pour le transport du vieux canot et du nouveau à venir. Merci à Morgan de North Water pour toutes les démarches entreprises à différents niveaux. Merci à Emily et Rich de Alpine Shop (St. Louis) pour les démarches entreprises pour trouver un nouveau canot. Merci à tous ceux et celles qui nous ont écrit pour proposer des solutions ou simplement pour nous réconforter. Merci Rhonda et Sydney pour votre très grande aide et votre générosité. Sydney, conserve toujours ton grand amour et ta passion pour le plein air. Il nous a été formidable rencontrer une aussi grande passionnée que toi.

8 octobre 2014

Pierre et Rhonda se sont rendus chez NAPA pour acheter un Kit de fibre de verre ce matin. À leur retour, Pierre a remarqué que le kit n’était pas complet, bien que la boîte fût scellée. Aye ! Après avoir contacté le détaillant NAPA, nous avons reçu ici même, au terrain de camping, une nouvelle boîte complète. Ainsi vers 11h00, Pierre a pu entreprendre les travaux de réparation sur le canot. Il a aussi discuté avec Mathieu de HTM Composite (situé à Québec) pour confirmer qu’elle serait le meilleur moyen pour réparer temporairement le canot. Voici ce qui a été fait :

  • Fibre de verre à l’intérieur pour éviter que l’eau n’entre dans le canot et pour tenter de remettre un peu de rigidité à cet endroit maintenant rendu très mou

  • Duct tape (finalement … toujours le bon vieux Duct tape) à l’extérieur pour éviter les fuites.

  • La chaleur des produits utilisés pour la fibre de verre aidera le Duct tape à se souder sur la coque du canot (le Duct tape a été préalablement appliqué)

Ce n’est que lorsque tout sera sec que nous saurons si la réparation pourra tenir quelques semaines.

Plusieurs personnes travaillent très forts pour nous aider encore aujourd’hui. Nous sommes vraiment très chanceux et bien entourés.

9 octobre 2014

La journée s’annonçait grise encore aujourd’hui, mais nous avons décidé finalement en fin d’avant-midi qu’il était temps pour nous de bouger. Nous avons fait plusieurs téléphones avant de quitter le terrain de camping. Et nous avons reçu d’excellentes nouvelles. Tout d’abord, nous aurons un nouveau canot d’ici environ 3 semaines. La compagnie Clipper Canoe, situé en Colombie-Britannique (Canada) nous est venue en aide. Avec beaucoup de considération, de soutien et un excellent service, ils nous ont proposé le modèle Sea Clipper. Nous avons vraiment hâte de pouvoir donner nos premiers coups de pagaie avec ce canot. Il a été dessiné pour les voyages sur les grands étendus d’eau (comme celui que nous faisons) et pour le grand nord. Merveilleux! C’est comme si ce canot nous attendait déjà. Il a une coupe rapide, un plat-bord surélevé à l’avant (je ne prendrai probablement plus d’eau dans les vagues de face) et il est très logeable. Il fait 18’6’’ de long. Il sera en Kevlar recouvert à l’extérieur d’une couche de protection en gelcoat. Nous avions le choix de bien de belles couleurs. Nous avons choisi le jaune pour être bien visible sur l’eau. Il y a encore bien du trafic à venir dans la prochaine année sur les différents cours d’eau que nous emprunterons. Nous devrons toutefois revoir notre « aménagement intérieur », car la configuration du Sea Clipper est différente du canot que nous avons actuellement (d’une autre compagnie). Nous prendrons donc le temps de trouver la bonne disposition lorsque nous le recevront. En fin de journée, nous avons reçu une deuxième bonne nouvelle. Vu le changement de canot, nous devions changer notre « spray deck » (toile qui va sur le canot). La compagnie North Water avec qui nous avons toujours fait affaire nous aidera aussi. Ainsi, nous aurons bien protégé de tous les intempéries et Jasmine aura encore sa place sur le pont du canot :) Merci Clipper Canoe et North Water ! Vous avez sauvé notre voyage en plus d’augmenter notre plaisir, notre confort et sécurité.

Nous avons pagayé 20km cet après-midi pour se rendre au terrain de camping Fenton. La réparation tient bien le coup. À notre arrivée, une famille pêchait sur le bord de l’eau. À notre grand bonheur, Richard, Tommie et Emily nous ont offert de nous aider pour faire le portage. Nous avons tout mis notre matériel dans la boîte du camion et puis nous nous sommes assis sur la « tail gate » du pickup. Pierre tenait la pointe du canot (qui était monté sur ses roues de transport). Ce fût un des portages les plus faciles. Merci à vous pour l’aide!

10 octobre 2014

Journée pluvieuse. Nous sommes restés sur place, à Fenton. La nuit dernière, nous avons eu la visite de coyotes. Jasmine a bien joué son rôle en jappant à plusieurs reprises. Nous avons aussi reçu beaucoup de pluie durant la nuit. Toutefois, la tente est restée sèche. En sortant de notre abri ce matin, nous avons apprécié les odeurs et couleurs automnales. Tout était détrempé autour de nous. L’humidité était à 98%. Le simple fait d’être dehors rendait nos vêtements humides.

Nous avons fait plus amples connaissances durant la journée avec nos voisins de camping. Dale & Mary sont en vacances ici avec leur petit-fils Elijah (dont ils ont la garde), ainsi qu’avec la mère de Dale, Erma, et son conjoint, James. Elijah est adorable. Du haut de ses 4 ans, il répand la bonne humeur autour de lui. Dale nous a aussi offert d’aller faire des commissions à Murray. J’y suis donc allée avec lui. Nous avons échangé beaucoup sur notre vécu, nos croyances et nos valeurs. Ce fut fort intéressant. À notre retour, Pierre était déjà en entrevue avec une journaliste du Tribune Courier. Rachel Vaughan nous a trouvés grâce à un appel reçu au journal pour signaler notre présence. Nous avons eu beaucoup de plaisir à discuter avec Rachel. Elle était très naturelle et ouverte. Et nous avons bien rit du « Y’all », que nous entendons de plus en plus depuis que nous sommes au Kentucky. En soirée, nous avons encore entendu les coyotes.

11 octobre 2014

Cette nuit, en plus des coyotes, nous avons entendu des dindes sauvages glouglouter près de la tente et un loup hurler. Il y a de la vie dans ce parc. Nous avons aussi vu des chevreuils durant la journée. Nous sommes restés encore sur place aujourd’hui, car la pluie et le vent devait être présent toute la journée. En réalité, l’après-midi n’a pas été trop mal. Le temps est toujours aussi humide et il me semble que la mousse est à la veille de nous pousser dessus.

Durant la journée, nous avons rencontré une Montréalaise (Québec, Canada) en vacances ici. Ce fût une très belle rencontre et inspirante. Louise voyage seule. Elle a 67 ans et elle se promènera durant la prochaine année au-travers les États-Unis et le Canada à bord de son camion et de sa roulotte. Elle est capable de tout. Elle est débrouillarde et fonceuse. Elle a une vie passionnante et rempli d’aventure. Elle transforme ces rêves en projets et les réalise. Ce fût un privilège de vous rencontrer Louise.

En fin d’après-midi, nous avons reçu de la très belle visite. Nous étions vraiment contents de revoir nos amis Cindy et Grant (As The Crow Flies). Ils avaient pris une semaine d’évasion à Nashville et à Memphis. Ils avaient loués une voiture pour le temps de leur escapade et ils étaient maintenant sur le chemin du retour, vers leur bateau situé plus au sud de nous. Malgré le grand détour, ils sont venus souper avec nous. Ils ont fait les achats pour cuisiner sur le feu. Ils ont aussi apporté la nourriture de Jasmine (achetée à Nashville … il n’y avait pas de revendeur près de nous et il n’y en aura pas non plus avant un petit bout). Jasmine a même eu le droit à une surprise de la part de Cindy. Nous avons passé une très agréable soirée et avons bien rit. Merci encore Cindy et Grant d’être venus nous voir, d’avoir apporté la nourriture de Jasmine et de nous avons permis de partager une si agréable soirée.

12 octobre 2014

Enfin, nous sommes repartis sur l’eau. Il nous semble que d’avoir passé autant de temps à ne pas bouger nous a engourdi. Il était bon aujourd’hui d’utiliser nos muscles.

Avant de partir, nous avons dit aurevoir à nos voisins. Puis Dale nous a permis de faire un portage facile vers la rampe de mise à l’eau avec son camion. Le ciel était grisonnant. Nous savions qu’il allait pleuvoir en fin de journée. Mais nous voulions avancer. Jusqu’à maintenant, la réparation tient le coup. Nous pouvons voir aussi qu’il y a eu infiltration d’eau dans le « honeycomb core ». Il ne faut pas que la température tombe sous zéro … notre canot est encore un très bon canot rapide que nous avons apprécié. Mais pour lui, les expéditions chargées en matériel se termineront bientôt.

Le lac Kentucky est vraiment joli. Nous apprécions ce parc national et sa nature préservée. Les feuilles dans les arbres changent de plus en plus de couleurs et cela ajoute un charme additionnel à la région. À plusieurs moments durant la journée nous avons été émerveillés par les paysages. Nous avons aussi vu des pélicans (ça faisait longtemps que nous en avions vus). Nous avons vu aussi plusieurs urubus à tête rouge, des hérons bleus, des dindes sauvages et un coyote. Pour le diner, nous sommes arrêtés sur une plage de galets. Il y avait un pêcheur juste en face de la plage avec qui nous avons un peu discuté. Ce petit endroit était entouré d’une falaise escarpée et nous y avons retrouvé sur cette plage des signes de vies. Il y avait une carapace d’un tatou et bien des carcasses de gros gros poissons.

Nous avons terminé notre fin de journée au terrain de camping de Piney. C’est le terrain de camping le plus au sud du parc national « The Land Between the Lakes ». Nous avons été chanceux, car nous avons eu le temps de monter notre campement sans se faire mouiller, même si le ciel était gris et très chargé. Nous avons été accueillis par plusieurs campeurs forts sympathiques. Plein de gens sont venus nous parler et ils étaient tous prêts à nous aider. Nous avons même reçu une invitation pour manger de la soupe aux patates avec une famille. Malheureusement, lorsqu’ils sont revenus pour nous chercher, nous n’avions pas terminé de monter notre campement. Nous avons dû décliner l’offre à la dernière minute. Jeff, responsable à l’accueil, est venu nous porter du bois aussi pour que nous puissions faire un feu. L’hospitalité du sud se fait décidément ressentir. Les gens sont avenants et proactifs et souhaitent vraiment nous aider. Il y a aussi une personne qui voulait payer pour notre nuit au terrain de camping (nous l’avons appris par Jeff et Leeann, très charmant et généreux couple travaillant ici). Nous avons aussi reçu un don et un poème de Seth Till. Il a déposé le tout près de notre tente avant de partir. Merci Seth pour la très délicate attention. Voici le poème (anglais seulement) :

Camping on Kentucky Lake

Talking to my Friends –

And the rocks

Around the fire.

The lake is black and still.

Coyotes climb on the water and carry themselves everywhere.

Lungs tight –

Stories stopped. –

We don’t much matter –

Here.

But it is good to be here –

Catching our breath.

13 octobre 2014

Les prévisions météo sont très mauvaises aujourd’hui, particulièrement pour la fin de journée et la soirée. On annonce de possible formation de tornades dans le système dépressionnaire qui nous arrive de l’ouest. Nous avons donc opté de rester sagement sur place. Nous avons reçu une invitation pour manger du poisson fris, mais nous avons dû décliner. Nous avions une autre invitation pour aller faire nos commissions. Jeff et Leeann sont venus nous chercher ce matin pour nous amener faire des emplettes à Paris. Hé oui! Paris! Qui l’aurait cru. Il y a même une tour Eiffel dans le village, que nous avons vu par deux fois. Par la suite, Jeff et Leeann nous ont invités à diner au restaurant chinois. Ça faisait tellement longtemps que nous avions mangé chinois. Nous avons vraiment apprécié. Et puis ils nous ont conduits à tout plein d’endroit pour réussir à trouver des cartes topo du Tennessee (que nous n’avons pas trouvées). Merci Jeff et Leeann pour votre aide et votre générosité! Vous nous avez offert un superbe accueil! Merci pour toutes les définitions et l’histoire de la région. Nous avons appris beaucoup avec vous. :)

Par la suite, nous avons entrepris les préparatifs pour préparer notre campement aux pires conditions climatiques. Le canot a été attaché entre deux arbres et recouvert de sa toile. La tente et la bâche ont été sécurisées au maximum. Tout notre matériel a été mis à l’abri dans les vestibules de la tente. Nous avons fait le plein d’eau et prévu être pris pour un bon moment dans notre tente. Nous nous sommes aussi préparer à courir rapidement à l’abri si la sirène de tornade était activée. L’abri contre les tornades le plus près pour nous est le bâtiment où sont les douches et toilettes.

Durant le fort de la tempête, nous avons communiqués avec Karin et David (nos grands amis de Québec) qui été inquiets pour nous. Ce fût bien plaisant communiquer ensemble. :) Nous avons aussi communiqué avec Cindy et Grant, qui était eux aussi étaient pris dans la tempête. Pour notre part, nous nous en sommes bien tirés. Il y a eu du vent, de la pluie, beaucoup d’éclairs, mais pas de tornades. Cindy et Grant eux, ont dû trouver refuge dans un abri avec les autres plaisanciers. Ils étaient situés à environ 1 heure plus au sud de nous. Et c’est tout près de où ils étaient qu’une tornade a touché terre. Heureusement, pas de dommage et tout le monde est en santé. Jeff est venu vérifier aussi à quelques reprises si nous allions bien.

14 octobre 2014

Journée grise et pluvieuse. Nous sommes restés sur place au terrain de camping Piney. Nous avons discuté avec plusieurs personnes sur le terrain. Décidément, l’hospitalité des gens du sud est vraiment vraie. Nous recevons plein d’invitation et on nous offre de l’aide pour tout. C’est incroyable. Vraiment incroyable. Il n’y a pas une journée où nous ne sommes pas surpris de ce que les gens sont prêts à faire pour nous aider. C’est extraordinaire! Nous le répétons souvent, mais nous sommes ébahis par toute cette générosité, gentillesse, le sens de l’entraide et la fraternité dont nous sommes témoins. C’est rafraichissant, inspirant et profondément émouvant.

En soirée, nous avons soupé avec Jeff et Leeann. Ils nous ont fait découvrir ce qu’il appelle le « Hillbillies pork ». C’était délicieux. C’est un repas du sud et que nous pouvons retrouver dans la région. Nous étions contents de manger local. Leeann avait aussi préparé une délicieuse soupe. Merci encore à vous deux pour votre très grande hospitalité. Nous avons passé une superbe soirée en votre compagnie. Nous espérons que le voyage de retour à Nashville s’est bien déroulé.

#photo #text

Featured Posts
Recent Posts